|
 | parTien-Dat N.

Asana m’a rendu zen sur mes projets Web

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Tien-Dat Nguyen – Asana et Agilité

Sur mes projets Web, en tant que «client», je vivais toujours un long processus de contrôle qualité avec mon fournisseur. Il y avait constamment un problème ici sur tablette et là sur mobile. Parfois, l’expérience usager sur le backend WordPress laissait à désirer.

J’en ai parlé à ma gestionnaire. C’était simple de lui demander de responsabiliser tous les membres de l’équipe de développeurs. Mais, souvent, je recevais des items d’un sprint incomplets.

Il était clair qu’il fallait améliorer nos processus d’inspection et utiliser un logiciel de gestion pour avoir plus de transparence dans les étapes de production.

J’en ai reparlé à ma gestionnaire et nous avons décidé de passer en Agile et d’utiliser Asana pour centraliser toutes les communications de l’équipe Scrum.

Mon discours était: « Je vous fais confiance, mais soyons transparents et inscrivons les jalons dans Asana pour que je puisse faire mon inspection de haut niveau en temps réel. Je ne veux pas gérer dans les micro détails, mais bien inspecter avec une vue d’ensemble. À la présentation de la démo, tous les items du sprint doivent respecter les critères de qualité du projet. »

Vous allez rétorquer: «c’est élémentaire, mon cher Watson». Mais, même avec plus de huit ans d’expérience en gestion de projet, mon ancienne méthode «waterfall» n’arrivait pas gérer toute la complexité et les imprévus d’un projet Web.

Mon erreur était de faire confiance aveuglément à l’équipe. La théorie Scrum stipule que chaque équipe doit être autogérée. Dans la réalité, ce n’est pas tous les membres qui ont le même niveau de maturité et la capacité de respecter le plan de travail qu’ils ont eux-mêmes soumis.

C’est pourquoi j’ai exigé deux nouveaux événements qui vont responsabiliser l’équipe:

  • L’engagement vers une date de présentation, qui ne peut être déplacée que par moi;
  • Les membres doivent présenter tous les items du sprint, ce qui les oblige à faire leur propre inspection avant la démo, car personne ne veut montrer des fonctionnalités incomplètes et perdre la face.

Pour moi, tout ceci a représenté une étape d’apprentissage important. C’était libérateur de passer en Agile et d’utiliser Asana.

Asana, un outil convivial

Cet outil est simple d’utilisation et s’intègre organiquement dans mes processus. J’ai appris sa logique et son fonctionnement en deux heures. Asana permet l’application du cadre Scrum dans mes projets et offre une plus grande transparence et une meilleure collaboration. Vraiment, chaque matin, c’est un plaisir d’ouvrir le logiciel et de collaborer avec mon équipe, en toute zénitude.

Tien-Dat Nguyen. Chef de projets numériques.

À propos de l'auteur

Je suis un marketeur, un minimaliste et un oiseau de nuit; je pose mon regard sur ce qui me passionne: un tatoueur mexicain mort d’une mort de gangster, un mixologue essayant de réinventer le Manhattan avec un jet d’absinthe ou le fait qu’en 2021, je peux travailler entièrement dans un monde virtuel qui va ressembler de plus en plus à l’univers du film Minority Report. Voir mon parcours.

M'écrire